Hôpital Nord 92

81 lits
Adresse
75 avenue de Verdun 92390 VILLENEUVE LA GARENNE

Interview parue dans le numéro de janvier 2011 de DSIH

Monsieur BRAJEUL, vous êtes Directeur de l’Hôpital Nord 92 à Villeneuve la Garenne, dans le département des Hauts de Seine, établissement de 68 lits de Soins de Suite et Rééducation fonctionnelle.

Vous faites appel depuis plusieurs années à AntéSys, cabinet conseil en organisation des Systèmes d’Information Hospitaliers, pour l’infogérance du Système d’Information de votre établissement. Quels bénéfices tirez-vous de l’externalisation de ces services ?

Les bénéfices tirés de cette délégation résultent de compétences spécifiques, de la disponibilité des intervenants, qui garantissent la résolution des problèmes au quotidien et la continuité du service Systèmes d’Information.

Ils sont aussi le fruit de la confiance des utilisateurs, acquise par l’équipe de professionnels auxquels il est fait appel, au sein d’une structure entièrement orientée vers les établissements de santé.

La qualité de la communication, complétée par le sens du service des consultants d’AntéSys, enrichissent cette collaboration.

Quels conseils pourriez-vous donner à vos confrères désireux de s’engager dans la voie de l’infogérance ?

Mes conseils porteront sur le choix du partenaire, qui, à mon sens, doit connaître les métiers de l’hôpital, au-delà de ses qualifications informatiques. Un dossier patient informatisé est un outil spécifique et particulièrement sensible, le PMSI est devenu un maillon stratégique dans la chaîne de valorisation de l’activité, qui se renforce avec la mise en œuvre de la T2A. Il est donc important d’avoir affaire à une équipe qualifiée qui comprend ces enjeux.

Sur quels points de vigilance pourriez-vous attirer leur attention ?

La relation qui s’est nouée avec notre partenaire AntéSys est fondée sur la confiance, jamais mise en défaut jusqu’à présent, ce qui n’exclu pas le contrôle. Il est ainsi important d’organiser les échanges avec les utilisateurs, d’optimiser les interventions des consultants, afin de rester dans une enveloppe budgétaire compatible avec nos moyens.

Le coût de l’externalisation, qui peut sembler être un frein, est à analyser en regard des services rendus. Pour un établissement de notre dimension, serait-il envisageable de disposer en interne des qualifications requises pour le bon fonctionnement du SI ? Probablement pas. Je vois donc plus d’avantages que d’inconvénients à recourir à l’infogérance, avec un partenaire de confiance.

 

Photo de Hôpital Nord 92